Résumé Sermon du Vendredi

Le martyr de Hadhrat Oumar (ra)

La Revue des Religions vous présente un résumé du sermon du vendredi prononcé par le Calife, Hadhrat Mirza Masroor Ahmad (aba), le 7 octobre 2021.

Après avoir récité le Tashahhud, Ta’awwuz et la sourate Al-Fatiha, sa Sainteté, Hadhrat Mirza Masroor (aba) a relaté qu’il continuera de mettre en lumière les événements de la vie de Hazrat Oumar (ra).

Le contexte historique des conquêtes 

Sa Sainteté, cite l’historien Allamah Shibli Nou’mani qui a commenté plusieurs conquêtes et l’expansion du règne islamique durant l’ère de Hadhrat Oumar (ra). Sa Sainteté (aba) a déclaré qu’il est important de connaître le contexte historique de ces conquêtes afin de mieux les comprendre.

Sa Sainteté  (aba) a cité quelques historiens occidentaux qui ont écrit au sujet de différents aspects du règne Perse et Byzantin qui rendaient inéluctable leur chute aux mains des musulmans. Ils ont écrit qu’il y avait un groupe religieux qui n’était pas accepté mais continuait de croître. Les membres de celui-ci souhaitaient établir certaines choses comme l’égalité pour les femmes. Lorsqu’ils réalisèrent que les musulmans étaient justes et octroyaient des libertés à tous, ils sont devenus leur soutien. Pareillement, parmi les chrétiens, il y avait un groupe similaire qui percevait les musulmans comme un soutien. Ainsi, les musulmans ont reçu l’aide de deux grands groupes dans leur quête.

Sa Sainteté (aba) a déclaré qu’après la disparition de Khosroe Pervez il était difficile de mettre la main sur une personne capable de diriger l’empire perse. Ainsi,  il y a eu plusieurs changements dans la gouvernance, ce qui a contribué à l’affaiblissement de la Perse. De plus, il y a eu également deux attaques des byzantins sur les territoires perses qui ont également conduit à leur affaiblissement. Malgré cela, les perses n’étaient à court d’aucun moyen, particulièrement de ceux requis pour la guerre. Ils portaient des armures lourdes et avaient à leur disposition plusieurs armes. Les arabes, quant à eux, étaient bien mal équipés et s’il avaient quelque protection, elles étaient faites de cuir contrairement à l’armure de fer des perses.

Pourquoi les musulmans ont été en mesure de renverser les empires ?

Sa Sainteté (aba) a relaté qu’en ce qui concerne la question de comment les musulmans ont pu renverser de tels empires, Allama Shibli Nou’mani a déclaré que le premier facteur était le zèle et la fortitude inculquée aux musulmans par le Saint Prophète (sa) qui ont été davantage nourris par Hadhrat Oumra (ra). De plus, les musulmans étaient équitables et honnêtes, ce qui faisait que même les personnes d’autres confessions étaient en leur faveur et les soutenaient. De plus, les empires dont les dirigeants étaient enracinés dans l’injustice ne pouvaient rivaliser avec les musulmans à qui Hadhrat Oumar (ra) avait inculqué non seulement de ne jamais tuer un innocent mais de même jamais abattre les arbres de la partie adverse.

Sa Sainteté (aba) a déclaré que quant à ceux qui disent qu’il y a eu dans l’histoire d’autres personnes similaires à Hadhrat Oumar (ra) ayant remporté de telles victoires, il est important de leur rappeler qu’il n’y a d’autre exemple de compassion et de pardon démontrés par Hadhrat Oumar (ra), qualités qu’il avait démontrées même après avoir conquis des empires. De plus, l’une des plus grandes preuves de la bonne gouvernance de Hadhrat Oumar (ra) est que les terres conquises par l’Islam sont restées sous la bannière de l’islam à ce jour.

L’excellente gouvernance de Hadhrat Oumar (ra)

Sa Sainteté (aba) a cité de nouveau Allamah Shibli Nou’mani qui a écrit davantage au sujet de la bonne gouvernance de Hadhrat Oumar (ra) au cours de ces conquêtes. Il a déclaré que la ferveur d’une armée ne peut être d’un véritable profit qu’avec, à sa tête, une personne de la même ferveur. C’est ainsi que l’armée musulmane était toujours prête à suivre Hadhrat Oumar (ra) en tout ce qu’il disait. De plus, Hadhrat Oumar (ra) n’était jamais présent durant ces conquêtes, pourtant, tout ce qui était fait, l’était avec son approbation et sa directive, ce qui est une preuve de sa bonne gouvernance . Ainsi, de loin, Hadhrat Oumar (as) dirigeait l’armée avec aptitude vers de grandes victoires tout en s’assurant que les plus hautes normes de justice étaient respectées.

Les narrations en relation avec le martyr de Hadhrat Oumar (ra)

Sa Sainteté (aba) a relaté quelques récits dans lesquels le Saint Prophète (saw) avait prédit le martyr de Hadhrat Oumar (ra). De plus, Hadhrat Oumar (ra) priait pour tomber en martyr dans la voie d’Allah et pour que ce soit dans le pays du Saint Prophète (sa). Hadhrat Mirza Bashiruddin Mahmud Ahmad (ra) a commenté ce désir de Hadhrat Oumar (ra) en expliquant le rang de Hadhrat Oumar (ra), à propos duquel le Saint Prophète (sa) avait dit que s’il y avait un prophète juste après lui, ce serait Hadhrat Oumar (ra). C’était quelqu’un dont l’altruisme et le niveau de sacrifice étaient tels qu’ils ont été salués par les historiens et même par les opposants. Hadhrat Oumar (ra) a prié pour tomber en martyr sur la terre du Saint Prophète (sa) en raison de son grand amour et sa passion pour lui. Bien qu’il semblait impossible pour un mécréant de s’infiltrer à Médine et de pouvoir assassiner Hadhrat Oumar (ra), Dieu a fait en sorte que même cette prière de Hadhrat Oumar (ra) soit acceptée.

Sa Sainteté (aba) a également relaté les rêves faits par d’autres compagnons qui indiquaient le martyr de Hadhrat Oumar (ra). Sa Sainteté (aba) a ensuite raconté que Hadhrat Oumar (ra) a été attaqué le 26 Dhul Hijjah 23 A.H., un mercredi et est décédé le lendemain. Il a ensuite été enterré le matin du 1 Muharram 24 A.H. Sa Sainteté (aba) a déclaré que certains historiens ont proposés des dates différentes.

Sa Sainteté (aba) a déclaré en ce qui concerne le martyr de Hadhrat Oumar (ra). Il dirigeait la prière lorsqu’il a été attaqué et frappé par un couteau. Alors que l’agresseur s’enfuyait, il attaquait tous ceux qui se trouvaient sur son chemin et a tué ainsi sept autres personnes. Il a été arrêté et en réalisant son sort, il s’est tranché la gorge avec son propre couteau. Ensuite, Hadhrat Oumar (ra) a été informé de l’identité de son agresseur – l’esclave de Mughirah. Hadhrat Oumar (ra) a remercié Dieu du fait que l’agresseur n’était pas un musulman. Hadhrat Oumar (ra) a été transporté chez lui. Hadhrat Oumar (ra) a reçu quelque chose à boire, mais quand il l’avalait, cela sortait de sa blessure, et ainsi, les musulmans ont réalisé que sa mort approchait. Hadhrat Oumar (ra) s’en est également rendu compte et a envoyé un message à Hadhrat A’ïchah (ra) lui demandant qu’il soit enterré auprès de ses deux amis [c’est-à-dire. le Saint Prophète (saw) et Hadhrat Abou Bakr (ra)]. Elle a dit qu’elle avait gardé cette place pour elle-même, mais elle a donné son consentement pour qu’il y soit enterré. Hadhrat Oumar (ra) allait faire un testament et nommer le prochain calife. Hadhrat Oumar (ra) a donné les noms de ceux dont le Saint Prophète (saw) était satisfait, et a dit que le prochain chef devrait être choisi parmi eux.

Sa Sainteté (aba) a déclaré que lorsque Hadhrat Oumar (ra) est décédé, il a été enterré en accord avec son désir. Ensuite, les personnes nommées par Hadhrat Oumar (ra) se sont réunies et l’élection du prochain calife a eu lieu.

Sa Sainteté (aba) a déclaré qu’il continuerait à souligner ces événements dans les futurs sermons.

Début de Jalsa Salana de l’Allemagne

Sa Sainteté (aba) a annoncé qu’aujourd’hui marque le début de la Jalsa Salana [Convention annuelle] d’Allemagne. Il a prié pour qu’elle soit bénie à tous les égards et que les Ahmadis allemands puissent en bénéficier. C’est une convention de deux jours et Sa Sainteté (aba) a dit qu’il prononcerait le discours de clôture le lendemain.

Prières funéraires

Sa Sainteté (aba) a déclaré qu’après la prière du vendredi, il dirigerait les prières funéraires des membres suivants en l’absence des dépouilles.

Kamruddin Sahib, un missionnaire indonésien récemment décédé. Il s’était rendu au Pakistan afin de recevoir une éducation religieuse. Il récitait le Saint Coran d’une voix très mélodieuse. Il était très obéissant envers le Califat, il traitait tout le monde avec respect et enjoignait à tout le monde d’être fidèle envers la Communauté. Il offrait régulièrement la prière de Tahajjud, même pendant sa maladie. Il récitait toujours le Saint Coran. Il a également traduit certaines œuvres du Messie Promis (as) et, ce faisant, récitait de la poésie arabe écrite par le Messie Promis (as) à la louange du Saint Prophète (sa). Sa Sainteté (aba) a prié pour qu’Allah fasse preuve de pardon et de miséricorde à son égard.

Sabiha Haroon épouse de feu Sultan Haroon. Son père a accepté l’Ahmadiyyat aux mains du deuxième calife (ra). Elle avait trois fils et trois filles. L’un de ses fils est le gendre du quatrième calife (rh). Un de ses enfants est décédé à un jeune âge, après quoi le troisième calife (rh) lui a assuré qu’elle aurait un autre fils qui serait beau. Elle était très pieuse, aimait la communauté et était extrêmement fidèle envers le Califat. Elle a toujours mis en garde contre la médisance, elle était indulgente et a même prié pour que les personnes qui attaquaient son mari soient guidées. Elle faisait l’aumône et le faisait d’une façon que personne n’était au courant . Sa Sainteté (aba) a prié pour qu’Allah fasse preuve de pardon et de miséricorde à son égard et qu’Il permette à ses enfants de perpétuer ses nobles actions.

Résumé préparé par la rédaction de La Revue des Religions

Étiquettes

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire