Résumé Sermon du Vendredi

La conquête de l’Egypte

Après avoir récité le Tashahhud, Ta’awwuz et la sourate Al-Fatiha, sa Sainteté, Hadhrat Mirza Masroor (aba) a relaté qu’il continuera de mettre en lumière les événements de la vie de Hazrat Oumar (ra).

Hadhrat Mirza Masroor Ahmad (aba) a relaté qu’une fois, le second calife de l’Ahmadiyya (ra) a déclaré au cours d’un sermon au sujet de Hadhrat Oumar (ra) que souvent, au cours des batailles qui ont eu lieu après la mort du Saint Prophète (saw), l’armée musulmane était à court de soldats.

Sa Sainteté (aba) a relaté qu’une fois, Hadhrat Abou Oubaidah (ra) a écrit à Hadhrat Oumar (ra) pour demander davantage de soldats, comme les effectifs des ennemis étaient assez importants. Cependant, il n’y avait personne des tribus avoisinantes qui pouvait rejoindre l’armée et si quelqu’un était apte, celui-ci faisait déjà partie d’une autre armée. C’est pourquoi, Hadhrat Oumar (ra) a consulté plusieurs tribus et appris qu’il y avait une tribu dans laquelle des jeunes pourraient être enrôlés dans l’armée. Aussi, Hadhrat Oumar (ra) informa Abou Oubaidah (ra) qu’il enverrait 6000 soldats. 3000 soldats seraient envoyés et par la suite, Amr bin Madi Qarib serait envoyé sur place représentant 3000 soldats à son arrivée. Les musulmans n’ont pas questionné le fait qu’une personne puisse représenter 3000 soldats, au lieu de cela, ils se sont réjouis, ils débordaient de joie et ont scandé des slogans à son arrivée. Les adversaires virent cette jubilation et pensaient que les musulmans avaient obtenu des renforts en centaine de milliers. En fin de compte, les musulmans ont eu le dessus sur leurs adversaires. 

La campagne d’Egypte

Sa Sainteté (aba) a déclaré qu’il mettrait en lumière les conquêtes d’Egypte, l’une d’elles était celle de Farhama. Après la conquête de Jérusalem, à sa demande, Hadhrat Oumar (ra) a expédié Hadhrat Amr bin al-Aas (ra) à Farhama avec une armée de 4000 hommes.

Hadhrat Oumar (ra) l’a informé que s’il recevait une lettre lui demandant de rebrousser chemin  avant d’atteindre l’Egypte, il devrait revenir.

Cependant, le temps que Hadhrat Amr bin al-Aas (ra) reçut la lettre de Hadhrat Oumar (ra) lui demandant de revenir, il avait déjà atteint l’Egypte et conformément aux instructions, il resta là-bas et partit pour Farhama. Les musulmans établirent un siège à Farhama, qui dura plusieurs mois. En fin de compte, un beau jour, l’armée sortit combattre et les musulmans les vainquirent.

La campagne de Bilbies

Sa Sainteté (aba) a relaté qu’après Farhama, Hadhrat Amr bin al-Aas (ra) s’est mis en route pour Bilbies.

L’armée byzantine ne souhaitait pas que les musulmans aillent jusque-là comme ils souhaitaient sauver leur forteresse babylonienne. Par conséquent, ils ont arrêté la progression des musulmans en route. Les Byzantins souhaitaient combattre les musulmans là où ils se sont arrêtés, cependant, Hadhrat Amr bin al-Aas (ra) leur a proposé d’abord d’écouter ce qu’il avaient à dire. Ainsi, Hadhrat Amr al-Aas (ra) parla à deux représentants de Bilbies et leur fit une proposition d’un traité dans lequel les habitants de Bilbies seraient en sécurité et paieraient la Jizyah.

Ils ont demandé quelques jours de réflexion au cours desquels les musulmans furent attaqués par les Byzantins, ce qui a conduit à la perte de nombreuses vies musulmanes.

Par la suite, cependant, les musulmans ont été victorieux. Au cours de la conquête, la fille Macaucas a été faite prisonnière. Hadhrat Amr al-Aas (ra) se souvint que Macaucas avait envoyé des présents au Saint Prophète (sa) et ainsi, après consultation, il l’a renvoyée auprès de Macaucas avec tous ses biens et ses serviteurs.

Sa Sainteté a relaté qu’après Bilbies, Hadhrat Amr bin al-Aas est parti pour Umdonain. Cette ville avait abrité le plus grand château de Babylone et était aussi la ville capitale de plusieurs Pharaons. Hadhrat Amr bin al-Aas (ra) avait le sentiment de ne pas avoir une armée suffisamment importante pour conquérir le château, il a ainsi envoyé une demande de renforts.

Hadhrat Amr bin al-Aas (ra) s’est mis en route et a assiégé la ville et pendant ce temps, il a appris que Hadhrat Oumar (ra) avait expédié 4000 soldats musulmans de plus pour aider l’armée de Hadhrat Amr bin al-Aas (ra). Finalement, l’armée byzantine sortit combattre et grâce à une stratégie efficace employée par les musulmans, ils furent victorieux.

La campagne d’Alexandrie

Sa Sainteté (aba) a raconté qu’ensuite, Hadhrat Oumar (ra) a donné la permission aux musulmans d’avancer vers Alexandrie. Les musulmans ont avancé et ont été victorieux dans la conquête d’Alexandrie. C’était une victoire significative comme Alexandrie était un lieu central et l’un des sites de la plus haute importance pour les Byzantins. Le siège a duré neuf mois. Hadhrat Oumar (ra) a écrit une lettre à l’armée leur indiquant qu’elle prenait trop de temps, qu’il fallait planifier une attaque. Ainsi, les musulmans ont attaqué et ont été victorieux à Alexandrie. Hadhrat Oumar (ra) était très heureux en apprenant la nouvelle de cette victoire à Alexandrie, les musulmans avaient conquis toute l’Egypte avec efficacité. En ce qui concerne tous ceux qui furent prisonniers par les musulmans, Hadhrat Oumar (ra) a donné pour instruction qu’ils pourraient accepter l’Islam ou conserver leur confession et payer la Jizyah.

Une réponse à une allégation sans fondement

Sa Sainteté (aba) a partagé que certains historiens chrétiens ont soulevé l’allégation que durant la conquête, Hadhrat Oumar (ra) avait donné pour instruction que la bibliothèque d’Alexandrie devait être  brûlée et que cette incendie avait duré 6 mois. Ils ont déduit cela en se basant sur le fait que les musulmans étaient contre l’acquisition de la connaissance et la littérature.

Cependant, sa Sainteté (aba) a expliqué que le Saint Prophète (sa) encouragerait personnellement l’acquisition de la connaissance. De plus, sa Sainteté (aba) a démontré à travers différents récits historiques, que cette allégation tendant à dire que les musulmans avaient brûlé la bibliothèque d’Alexandrie était totalement fausse et fabriquée. En fait, pour ce qui est des récits historiques authentiques, il est clair que la bibliothèque a été brûlée par Jules César.

Sa Sainteté (aba) a relaté qu’après la conquête d’Egypte, Hadhrat Amr bin al-Aas (ra)  s’est mis en route pour Barka et Tripoli que les musulmans ont ensuite conquis. Les habitant ont consenti à rester sur place en sécurité et à payer la Jizyah.

Sa Sainteté (aba) a relaté que durant l’ère de Hadhrat Oumar (ra), le règne islamique s’est étendu sur des horizons lointains, octroyant des libertés à tous, la sécurité et la paix. Sa Sainteté (aba) a mentionné une citation du deuxième calife de la communauté ahmadiyya qui dit que pendant l’ère des batailles et conquêtes de Hadhrat Oumar (ra), les musulmans offraient régulièrement la prière de Tahajjud. Il dit aussi que, concernant les batailles menées par les Califes Bien-Guidés, l’histoire est témoin du fait que du tort leur a été causé, mais nulle part dans l’histoire on ne les a vu causer du tort à ces mêmes personnes ou exercer des représailles. En fait, étant témoins d’injustices, ils se sont mobilisés pour établir la justice, les libertés et les droits pour tous. Le second Calife (ra) de la communauté musulmane ahmadiyya a expliqué que les Califes Bien-Guidés savaient que les évènements qu’il avaient affrontés provenaient de Dieu et que de telles difficultés se présentent au devant d’un croyant afin qu’il devienne meilleur et croisse en spiritualité. Ainsi, c’est une chose que la communauté devrait garder à l’esprit aujourd’hui encore.

Résumé préparé par la rédaction de La Revue des Religions

Étiquettes

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire