Résumé Sermon du Vendredi

Les compétences stratégiques de Hazrat Oumar (ra)

La Revue des Religions vous présente un résumé du sermon du vendredi prononcé par le Calife, Hadhrat Mirza Masroor Ahmad (aba), le 24 septembre 2021.

Après avoir récité le TashahhudTa’awwuz et la sourate Al-Fatiha, le Calife, Hadhrat Mirza Masroor Ahmad (aba) a déclaré qu’il continuera de mettre en lumière les événements de la vie de Hadhrat Oumar (ra).

La Chute de Jérusalem 

Sa Sainteté (aba) a relaté que c’était sous la direction de Amr bin al-Aas, que l’armée musulmane avait entouré Bait al-Maqdas, c’est-à-dire Jérusalem. Les chrétiens s’étaient éventuellement mis d’accord pour signer un traité, cependant ils ont dit qu’ils auraient préféré que Hazrat Oumar (ra) vienne lui-même le signer. Donc, après avoir consulté les autres compagnons, Hazrat Oumar (ra) s’est mis en route pour Bait al-Maqdas. A propos de cette anecdote, Sa Sainteté a présenté les récits de différents historiens et leurs points de vue qui varient sur le sujet. Il a été relaté que Hazrat Oumar (ra) s’était déjà mis en route pour Bait al-Maqdas avant même qu’il y ait eu des discussions à propos du traité et cela à la demande de Amr bin al-Aas qui lui avait demandé son assistance. Par conséquent, Hazrat Oumar (ra) était déjà en route et s’était arrêté à un endroit appelé Jabiyah, où il avait souhaité consulter les commandants de son armée. C’était là où il a appris au sujet de la demande des chrétiens; à savoir que sa présence était souhaitée pour conclure le traité. 

Sa Sainteté (aba) a dit qu’une fois que Hazrat Oumar (ra) était arrivé à Jabiyah, il a fait appeler les commandants musulmans. Quand les commandants sont arrivés à Jabiyah, Hazrat Oumar (ra) a observé qu’ils avaient commencé à se vêtir comme les autres arabes qui s’habillaient de manière extravagante. Cela n’a pas plu à Hazrat Oumar (ra), cependant ils lui ont expliqué qu’ils portaient toujours l’armure en-dessous et que cette apparence n’était qu’un moyen pour se fondre dans la masse des autres arabes. 

Les musulmans ont conclu un accord avec les chrétiens à Jabiyah 

Sa Sainteté a déclaré que l’accord entre les musulmans et les chrétiens a été conclu à Jabiyah. Lorsque les chrétiens sont arrivés, ils étaient sur leurs chevaux et leurs épées brillaient. Les musulmans avaient donc également sorti leurs armes, cependant, Hazrat Oumar (ra) leur a dit que les chrétiens étaient venus pour conclure un traité de paix, les musulmans devaient donc ranger leurs armes. Hazrat Oumar (ra) a déclaré que les habitants d’Ilya (où se trouvait Bait al-Maqdas) ne seraient pas en danger tout comme leurs maisons et leurs églises. Ceux qui voudraient partir à Byzance, étaient libres de le faire, et ceux qui voudraient rester devraient payer la jizyah. Sa Sainteté (aba) a déclaré qu’une fois le traité finalisé, Hazrat Oumar (ra) s’est rendu à Bait al-Maqdas. Quand il s’y est rendu, il s’était vêtu d’habits modestes. Les musulmans s’inquiétaient de ce que les chrétiens pourraient penser de ses vêtements, ils lui ont donc offert des vêtements plus précieux. Hazrat Oumar (ra) a répondu que l’honneur qui lui avait été accordé par le biais de l’Islam lui était suffisant. Les prêtres chrétiens ont  donné les clés de la ville à Hazrat Oumar (ra). Il a fait un tour de Bait al-Maqdas et lorsqu’il était l’heure de la prière, les chrétiens l’ont invité à prier à l’intérieur de l’église. Cependant, Hazrat Oumar (ra) craignait le fait que s’il priait là-dedans, les musulmans pourraient considérer cet endroit comme un endroit sacré et voudraient le conquérir, ce qui créerait du désordre. Par conséquent, Hazrat Oumar (ra) a quitté les lieux et a prié à l’extérieur. Sa Sainteté a déclaré que les habitants d’Ilya ont invité Hazrat Oumar (ra) chez eux. Un jour, Hazrat Oumar (ra) a demandé à Hazrat Abu Obaidah (ra) pourquoi il ne l’avait pas encore invité. Hazrat Abu Obaidah (ra) a répondu que s’il l’invitait, il ne serait plus en mesure de contrôler ses émotions. Malgré tout, ils ont avancé vers la tente de Hazrat Abu Obaidah (ra) qui était complètement vide, mis à part un lit de fortune et du pain dans un coin. En voyant cela, les larmes sont montés aux yeux de Hazrat Oumar (ra) et il a embrassé Hazrat Abu Obaidah (ra). 


Hazrat Bilal (ra) a fait de nouveau l’appel à la prière 

Sa Sainteté a déclaré que les gens ont formulé une requête auprès de Hazrat Oumarn (ra) pour que Hazrat Bilal fasse l’appel à la prière. Hazrat Bilal (ra) a dit qu’il avait juré au décès du Saint Prophète (sa) de ne plus faire l’appel à la prière. Cependant, comme Hazrat Oumar (ra) lui avait fait la demande, il a accepté de faire l’appel. Cela a rappelé à tout le monde l’époque du Saint Prophète (sa). 

Les capacités stratégiques de Hazrat Oumar (ra) 

Sa Sainteté (aba) a déclaré que les gens craignaient de perdre leurs villes lorsque les musulmans obtenaient victoire sur victoire. Les habitants de Jazirah, situé entre l’Iraq et la Syrie, ont écrit à Héraclius, en sollicitant son aide et en lui demandant d’envoyer des troupes pour combattre les musulmans. Il a accepté d’envoyer son aide car cela lui paraissait un bon plan pour gagner. Lorsqu’ils ont appris qu’il était d’accord, les gens de Jazirah se sont rendus à Homs avec une armée de 30 000 personnes. Hazrat Abu Obaidah (ra) a appris au sujet de tous ces complots. Il a sollicité Hazrat Khalid Bin Waleed (ra) et ils sont mis d’accord sur le fait qu’il fallait rassembler toute l’armée musulmane dans le sud de la Syrie afin de combattre. Hazrat Oumar (ra) a ordonné à Hazrat Saad Bin abi Waqas (ra) d’envoyer de l’aide, et ainsi une armée de 4000 personnes a été envoyée vers Homs. Cependant, elle était insuffisante pour combattre l’armée de Jazirah. Néanmoins, comme l’armée de Jazirah était à Homs, Hazrat Oumar (ra) a ordonné qu’une autre armée soit envoyée à Jazirah, afin que la troupe qui se trouvait à Homs soit contraint de revenir à Jazirah pour défendre leur ville, chose qui a soulagé l’armée musulmane à Homs qui a fait face à une situation difficile. Cela montre les capacités stratégiques de Hazrat Oumar (ra) et son plan a été un succès car effectivement, l’armée de Jazirah a du quitter Homs pour revenir à Jazirah. Par conséquent, les musulmans ont été victorieux.

Sa Sainteté a déclaré qu’il évoquera d’autres incidents de la vie d’Oumar (ra) dans de ses sermons à venir. 

Prières Funéraires 

Sa Sainteté a déclaré qu’il ferait la prière funéraire en l’absence des dépouilles des membres défunts suivants : 

Chaudhary Saeed Ahmad Lakhan qui habitait au Canada. Il était le petit-fils d’un compagnon du Messie Promis (as). Il a laissé ans le deuil six fils et trois filles qui servent la Jama’at d’une manière ou d’une autre. L’un de ses fils est missionnaire au Kenya et n’a pas pu assister à ses funérailles. Sa Sainteté a prié qu’Allah lui accorde la patience. Il avait un respect particulier pour sa foi et le Messie Promis (as). Il disait toujours à ses enfants de ne pas avoir peur lorsqu’il s’agissait de l’Ahmadiyya. Sa Sainteté (aba) a prié pour qu’Allah fasse preuve de pardon et de miséricorde à son égard. 

Muhammad Shahbuddin qui servait en tant que vice-président de la communauté au Bangladesh. Il a accepté l’Ahmadiyyat suite à un rêve. Il était doté de bonnes qualités et possédait une affection particulière pour le Califat. Il a laissé dans le deuil quatre fils et trois filles. Il a fait même face à l’opposition de la part de sa famille avec une grande patience. C’était quelqu’un de sincère. Sa Sainteté a prié pour qu’Allah fasse preuve de pardon et de miséricorde à son égard. 

Raul Abdullah d’Argentine. Il était l’un des premiers Ahmadis de l’Argentine. Il a appris  à propos de la Jama’at tout d’abord lors d’un salon du livre, et même si les gens ont essayé  de l’éloigner de la Jama’at, il assistait toujours aux évènements. Il a assisté à la Jalsa Salana du Royaume-Uni pour se débarrasser de tout doute, et après avoir rencontré Sa Sainteté (aba), il était certain et par conséquent il a accepté l’Ahmadiyya. Il avait un énorme respect pour la communauté et se présentait avec fierté en tant qu’Ahmadi. Sa Sainteté a prié pour qu’Allah fasse preuve de pardon et de miséricorde à son égard. 

Résumé préparé par la rédaction de La Revue des Religions

Étiquettes

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire