Résumé Sermon du Vendredi

La bataille de Yarmouk

La Revue des Religions vous présente un résumé du sermon du vendredi prononcé par le Calife, Hadhrat Mirza Masroor Ahmad (aba), le 17 septembre 2021.

Après avoir récité le Tashahhud, Ta’awwuz et la sourate Al-Fatiha, le Calife, Hadhrat Mirza Masroor Ahmad (aba) a déclaré qu’il continuera de mettre en lumière les événements de la vie de Hadhrat Oumar (ra).

La bataille de Yarmouk

Sa Sainteté (aba) a annoncé qu’il détaillera les événements concernant la bataille de Yarmouk. Sa Sainteté (aba) affirme qu’il existe des opinions divergentes quant au moment précis où cette bataille a eu lieu, mais selon les récits historiques, il est clair qu’elle a eu lieu durant le califat de Hadhrat Oumar (ra).

Les Romains avaient connu défaite sur défaite aux mains des musulmans, suite à quoi ils ont fait appel à leurs alliés et ceux sous leur gouvernance pour établir une grande armée. Hadhrat Abou Oubaidah (ra) eu vent de ces complots et stratagèmes et encouragea les musulmans. Il fut suggéré que les musulmans forment leurs rangs aux abords de la ville, et les combattants qui étaient déjà engagés devraient être rappelés pour aider l’armée musulmane.

Jusque-là, les musulmans avaient établi un pacte avec les tribus chrétiennes les autorisant à conserver leurs terres et leurs biens. Hadhrat Abou Oubaidah (ra) décida que toutes les taxes devaient leur être restituées individuellement. En entendant cela, le peuple chrétien s’est réjoui. En fait, Hadhrat Abou Oubaidah (ra) a non seulement fait cela pour les résidents de Homs, mais il a également dit que la même chose devrait être faite pour tous les lieux conquis. Après quoi, Hadhrat Oubaidah (ra) a voyagé de Homs vers Damas où il informa Hadhrat Oumar (ra) au sujet de ce qui s’est produit et chercha conseil auprès des autres armées.

Sa Sainteté (aba) a relaté  que Hadhrat Abou Oubaidah (ra) partit pour Yarmouk, situé près de la rivière du Jourdain. Les Romains avaient une large armée, ce qui suscitait la crainte de certains musulmans. Lorsque Hadhrat Oumar (ra) fut informé de cela, il parla aux Mouhajirins et aux Ansar qui ont tous exprimé leur désir d’aider les musulmans de la Syrie. Finalement, il fut décidé que davantage de troupes seraient envoyées afin d’aider et remplacer ceux déjà en place. Au même moment, l’ordre de rejoindre les musulmans fut envoyé à davantage d’armées et émissaires.

L’armée romaine comptait au total 200 000 hommes ayant leurs dirigeants religieux à la tête de leurs rangs. Lorsque les deux armées se sont retrouvées face à face , les dirigeants religieux se sont avancés, les musulmans se sont avancés aussi, ils les ont vaincus, et ainsi commença la bataille. Plus tard, au cours de la bataille, les musulmans se sont montrés victorieux. Comme le jour prenait fin, la bataille fut suspendue jusqu’au lendemain. Au cours de la nuit, les Romains ont conspiré d’offrir aux musulmans des richesses afin d’éviter davantage de combats. Un romain du nom de George approcha les musulmans le jour suivant et leur demanda de désigner un représentant pour négocier les termes d’un traité de paix. Hadhrat Abou Oubaidah (ra) désigna Hadhrat Khalid (ra) pour cette tâche.

Sa Sainteté (aba) a dit qu’entre temps, un des chrétiens a vu Hadhrat Oubaidah (ra) prier dans la mosquée. Par la suite, il lui demanda ce que l’Islam avait à dire sur Jésus (as). Hadhrat Abou Oubaidah (ra) répondit en récitant les versets du Saint Coran au sujet de Jésus (as) ce qui impressionna grandement le chrétien. En conséquence, il accepta que le Saint Prophète (sa) était véridique et accepta l’Islam. Il ne souhaitait plus retourner auprès de son peuple, cependant, Hadhrat Abou Oubaidah (ra) dit que s’il ne retournait pas, les Romains pourraient prendre cela comme un geste de non-coopération. C’est pourquoi il lui dit qu’il devrait repartir le lendemain avec l’émissaire désigné par les musulmans.

Sa Sainteté (aba) a relaté que le jour suivant, les Romains tentèrent d’amadouer l’émissaire musulman avec des richesse et des biens et évoquèrent leur bon traitement des Arabes de par le passé. Ils offrirent une compensation monétaire pour que les musulmans quittent le champ de bataille. L’émissaire réalisa que les conditions présentées ne l’étaient seulement parce que les Romains réalisaient leur défaite imminente. Il répondit que les Romains avaient bien traité les arabes que dans le but de propager leur religion. De plus, il dit que, bien que les Romains soient fortunés, les musulmans ont obtenu les plus grandes richesses par le Saint Prophète (sa).

C’est pourquoi, il mentionna la condition que si les Romains acceptent de payer la jizya [taxe] alors la bataille pourrait prendre fin et les Romains seraient épargnés. Cependant, ils ont fortement rejeté l’idée de payer une quelconque taxe, de fait, les préparatifs pour une autre bataille s’ensuivit. Les musulmans ont combattu vaillamment et s’encouragèrent les uns les autres pendant la bataille.

Bien que l’armée musulmane ne fut pas plus de 30 000- 35 000, y compris les femmes qui combattirent avec bravoure, les Romains furent vaincus. Sa Sainteté (aba)  détailla davantage quelques incidents de bravoure et de courage démontrés par les musulmans.

Valeur des musulmans durant la bataille

Sa Sainteté a relaté qu’il y a eu divers récits sur le décompte sur les Romains morts dans un ordre allant de 70 000 à 100 000 (morts) contre 3000 musulmans tombés en martyr durant la bataille. Hadhrat Oumar (ra) a attendu avec anxiété d’entendre l’issue de la bataille et n’avait pas dormi. En entendant que les musulmans étaient victorieux, il tomba immédiatement en prosternation, remerciant Dieu. Hadhrat Oumar (ra) a demandé à ce que la taxe soit instaurée dans les régions conquises par les musulmans à condition que les musulmans les protègent. Cependant, comme l’armée musulmane menait une autre bataille et était dans l’impossibilité d’être présente dans ses régions, le montant perçu d’eux en taxe devait leur être restitué. Un tel exemple n’a jamais été instauré par aucun régnant dans l’histoire.

Sa Sainteté (aba) a relaté un incident de cette bataille concernant Ikrimah. Après la bataille, lui et d’autres qui avaient combattu ont été grièvement blessés. De l’eau été présenté à Ikrimah, mais il a indiqué que la personne à côté de lui devrait d’abord recevoir de l’eau. Lorsque de l’eau a été présentée à cette personne, il a indiqué que la personne à côté de lui devrait d’abord recevoir de l’eau. Cela a continué jusqu’à ce que de l’eau soit présentée à la dernière personne, mais elle  état décédée, et pendant ce temps, tous les autres étaient également décédés.

Sa Sainteté (aba) a conclu qu’il continuerait de mettre en lumière les évènements de la vie de Hadhrat Oumar (ra) au cours de prochains sermons.

Résumé préparé par la rédaction de La Revue des Religions

Étiquettes

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire