Spiritualité

Comment Allah communique-t-il avec le Calife ?

La Revue des Religions a l'honneur de lancer le projet « Existence » suite aux directives du Calife. Il s'agira d'une section spéciale dédiée à démontrer l'existence de Dieu. La Revue des Religions vous présente la deuxième partie d'un entretien spécial avec le Calife (aba) sur ce sujet.

Par Syed Amer Safir, Royaume-Uni – Rédacteur-en-Chef et Manager

(Deuxième partie de l’entretien)

Amer Safir : Votre Sainteté, un argument avancé par certains athées est qu’affirmer qu’un grand nombre de gens ont fait l’expérience de la personne de Dieu ne prouve pas qu’Il existe. Ils disent que beaucoup de gens ont dit avoir vu des ovnis ou des extraterrestres mais cela ne prouve pas qu’ils existent. Comment pouvons-nous y répondre ?

Hazrat Mirza Masroor Ahmad (aba) : Le Saint Coran décrit des sujets tels que le Big Bang et les trous noirs. Il a fait de nombreuses prophéties et parle de la fusion des mers et d’autres faits. Ensuite, le Messie Promis (as) a fait de nombreuses prophéties. Hazrat Mousleh Ma’oud (ra) [Hazrat Mirza Bashir-Ud-Din Mahmoud Ahmad, deuxième successeur du Messie Promis (as)] a mentionné des prophéties sur les progrès de l’Ahmadiyya, notamment dans son ouvrage Invitation à l’Ahmadiyya. Nombre de ces prophéties ou descriptions étaient incomprises par les gens de l’époque, et pourtant elles continuent de s’accomplir jusqu’à aujourd’hui et le monde en est témoin. Aujourd’hui, plusieurs de ces prophéties passées se sont accomplies et tout cela nous montre qu’il existe un Être suprême. Que l’on soit chrétien, musulman ou autre, ces choses nous montrent qu’un Dieu existe. Et Dieu a informé les prophètes à l’avance des faits à venir. Par exemple, Dieu avait informé le Messie Promis (as) que tel ou tel événement se produira et cela s’est passé exactement comme tel. Le Messie Promis (as) a prophétisé que la peste et les guerres se produiraient et elles se sont produites. Beaucoup de ses prophéties sont toujours en train de s’accomplir. Même les astrologues prédisent des événements en scrutant les étoiles : cela démontre que ce concept existe chez les gens. La question est de savoir d’où tirent-ils leurs connaissances ? Vous devez examiner quel pourcentage de leurs prédictions et des prophéties des prophètes s’accomplissent. Vous devez comparer la force des prédictions des astrologues avec celle des prophètes. De nombreux facteurs doivent être pris en compte.

Amer Safir : La communication et la communion avec Dieu sont-elles limitées à l’homme ou incluent-elles le règne animal ?

Hazrat Mirza Masroor Ahmad : Les animaux ont reçu des instincts adaptés à leurs besoins et aux actions qu’ils doivent accomplir. Certains animaux ont des sens particulièrement sensibles. Les chiens, par exemple, ont un excellent odorat. Ils peuvent l’utiliser pour chasser efficacement les proies. Des chiens renifleurs sont également utilisés pour cette raison afin de détecter les stupéfiants. D’autres animaux possèdent d’autres types de facultés et de caractéristiques pour leurs besoins. Ils ne peuvent ni acquérir ni ôter des facultés conférées par Allah. On peut entraîner un animal à mieux utiliser ses sens. Cependant, ils ne peuvent ni acquérir ni ôter des caractéristiques, et même après un entraînement, ils ne peuvent en acquérir de nouveaux. Les animaux ont tous reçu des traits uniques. Dans certains environnements, les animaux sauvages vivent en troupeau pour se protéger. Ainsi, Dieu a octroyé aux animaux des instincts pour remplir leurs rôles.

Les humains, cependant, ont également reçu l’intellect. En termes de forme extérieure, tous les animaux, y compris les humains, en ont reçu une ; cependant, les humains ont également reçu la capacité d’adorer Dieu et aussi l’intellect. Les animaux sont limités dans leur objectif en termes de fonctions que leurs corps peuvent remplir, tandis que les humains, en plus de leur objectif fondamental, ont également reçu un but supplémentaire, mentionné dans le Saint Coran en ces termes :

وَمَاخَلَقۡتُ الۡجِنَّ وَالۡاِنۡسَ اِلَّالِیَعۡبُدُوۡنِ

« Et je n’ai créé les Djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. »

En somme, les humains et les djinns ont un but que n’ont pas les autres animaux. Les humains ont un objectif plus élevé, et donc naturellement l’âme humaine sera davantage en communion avec Dieu en conséquence.

Le progrès spirituel et le concept du paradis et de l’enfer ne concernent que les âmes humaines parce que la vie humaine a un objectif. Les animaux, quant à eux, ont une fonction spécifique dans la nature et jouent leur rôle. Ils sont incapables d’accomplir autre chose en dehors de cette sphère.

Amer Safir : J’avais une question en termes de communication avec Dieu. Comment un prophète ou un calife savent-ils quand ils ont été informés de quelque chose directement par Dieu, par opposition à leur propre pensée ?

Hazrat Mirza Masroor Ahmad : Tout d’abord, il existe une différence entre le statut et le rang des prophètes et ceux des califes : c’est à là un point qu’il faut saisir. Un calife ne possède pas toutes les qualités d’un prophète. Hazrat Mousleh Ma’oud (ra) a expliqué en détail que les prophètes ont un statut unique et qu’un calife ne peut posséder toutes les qualités d’un prophète. Tous les califes du Messie Promis (as) jusqu’à moi ont reflété une partie du caractère et de l’éclat du Messie Promis (as) : certains ont davantage mis l’accent sur certains enseignements ou attributs. Cependant, aucun de nous califes ne peut refléter tous les attributs du Messie Promis (as). Hazrat Mousleh Ma’oud (ra), par ses qualités spéciales, était aussi proche que possible d’un prophète, mais même lui ne possédait pas toutes les qualités du Messie Promis (as), et ni aucun des califes après lui d’ailleurs. Premièrement, il est important de comprendre la différence entre les prophètes et les califes.

En ce qui concerne les califes, suite à une prière spéciale, Allah place dans notre cœur une profonde satisfaction que telle ou telle chose devrait se produire et c’est ainsi que nous savons que cela sera bénéfique et que c’est la bonne voie. Si un calife décide de quelque chose (dont il n’a pas été directement informé par Allah) – comme nous ne disons pas qu’un calife ne peut pas commettre d’erreur – si la décision du calife concerne la Jama’at [communauté musulmane Ahmadiyya] et est à son avantage, Allah accorde une protection contre tout effet néfaste de cette décision, même si le calife fait une erreur. C’est quelque chose que j’ai déjà expliqué.

Amer Safir : Votre Sainteté, pouvez-vous nous éclairer sur la manière dont vous communiquez personnellement avec Dieu ?

Hazrat Mirza Masroor Ahmad : Allah insuffle en mon cœur l’action à entreprendre à travers des supplications, des rêves ou d’une manière ou d’une autre. Je comprends que cela vient de la part d’Allah et que c’est la meilleure action à entreprendre. [La communication a lieu] parfois lors de mes prières, à travers un sentiment, et parfois par l’entremise d’un rêve dont je suis certain qu’il est d’origine divine. Parfois, un sentiment profondément enraciné dans mon cœur par Allah ou qui émerge maintes et maintes fois lors de la prière me convainc qu’il s’agit de la volonté divine.

Je ne dis pas que je reçois des révélations, mais parfois Allah m’informe au moyen d’un verset coranique : à travers son sens et son interprétation je sais qu’il s’agit d’un message d’Allah.

Amer Safir : Votre Sainteté, avez-vous fait l’expérience des kashf (visions) ?

Hazra tKhalifat ul Masih V (aba) : Parfois, lorsque je prie pour une personne, son visage apparaît devant moi. Je ne peux affirmer qu’il s’agit d’un kashf, mais je traverse un état spécial lors de ces prières.

Amer Safir : Votre Sainteté, dans un de vos sermons vous avez relaté que lorsque les gens venaient rencontrer le Messie Promis (as), Allah l’informait parfois de leur état à travers une vision. Lorsque les gens viennent à votre rencontre, Dieu vous informe-t-il également de leur état ?

Hazrat Mirza Masroor Ahmad : C’est possible, mais parfois je peux le dire simplement en lisant le visage de l’autre. Parfois, j’informe un individu d’un fait à propos de lui-même ou sur un événement à venir et il croit que j’en ai été informé par Allah, quand je l’ai simplement su en le dévisageant, ou à partir de son langage corporel ou par une observation générale ou vague. Même les psychiatres peuvent faire pareille déduction.

Parfois, Allah m’inspire des sentiments au sujet d’une personne dans mon cœur ou d’un vice grave ou d’une lacune qu’elle possède. Ceci engendre une profonde répugnance en mon cœur.

Amer Safir : Votre Sainteté, ces jours-ci, en suivant vos conseils, nous recueillons des expériences personnelles des musulmans ahmadis dont les prières ont été acceptées par Dieu. Ma question concerne les personnes d’autres confessions qui font des déclarations similaires. Sur les chaînes de télévision ou lors d’émissions téléphoniques des prêtres chrétiens ou des imams musulmans non-ahmadis prient pour certaines personnes. Ensuite on prétend que les prières ont été exaucées immédiatement. Devrions-nous croire en pareils récits ?

Hazrat Mirza Masroor Ahmad : Nous devons continuer à publier nos récits indépendamment de ce que les autres disent. Nous ne pouvons pas déterminer si leurs affirmations sont vraies ou fausses. Ce n’est pas notre préoccupation et nous devrions simplement nous concentrer sur la présentation de nos récits d’expériences personnelles. Parfois, les gens font également de fausses déclarations. Même le Saint Prophète (sa) a dit que les gens lui attribuaient parfois de fausses déclarations. Il existe des musulmans non-ahmadis qui prétendent avoir eu des rêves dans lesquels ils ont vu chaque prophète à partir d’Adam (as). Qu’ils aient vraiment vu cela ou non est leur propre affaire. Nous ne pouvons rien dire à ce propos et notre rôle est de continuer à présenter les récits de nos expériences. Le Messie Promis (as) a déclaré que Jésus (as) avait dit que si quelqu’un possédait ne serait-ce qu’un iota de foi, il serait capable de guérir la lèpre ou les malades. C’est ce qui s’était passé lors [du débat nommé] Jang-e-Muaqaddas [La guerre sainte], où le Messie Promis (as) avait dit aux prêtres chrétiens qu’ils devaient le prouver en guérissant les malades qui étaient présents, en apposant leurs mains sur eux afin de démontrer qu’ils étaient de véritables croyants et qu’il avaient atteint le salut. Cependant, les prêtres n’avaient pas réussi à démontrer cela et avaient pris la fuite.

De plus, le problème est que vous croyez que c’est à vous de convertir les gens, alors que c’est faux. Nous ne pouvons convertir personne. Nous ne présentons que des expériences personnelles. Ce n’est pas à nous de croire que nous changerons la foi des gens. Allah a même demandé au Saint Prophète (sa) de ne transmettre que le message, mais que même lui ne changerait pas leur cœur. Allah affirme que c’est Son travail de changer le cœur des gens.

Nous ne pouvons tirer aucune conclusion définitive lorsque d’autres présentent de telles revendications. Prenons par exemple un astrologue ou un médecin athée qui administre un traitement ou des médicaments. Vous ne pouvez pas dire que, comme il est athée, le traitement ne fonctionnera pas. Le médicament ou le traitement d’un guérisseur peut toujours avoir un effet même si celui-ci est un adultère ou une personne immorale. Or, ceux qui sont traités sont, parfois sous l’influence psychologique de celui qui les traite. Le malade peut ainsi être submergé dans cet état mental et ne guérit pas vraiment. La personne éprouve des sentiments et des émotions temporaires qui lui font croire qu’elle est guérie et qu’elle se sent mieux, mais ce n’est pas nécessairement une guérison durable. La vraie question est de savoir si une telle personne obtient une vraie satisfaction et une sérénité intérieure. En Afrique, certaines personne portent des croix et disent qu’ils ont trouvé la paix intérieure. Mais acceptons-nous pareille affirmation ? Certainement pas parce que c’est un acte polythéiste. D’aucuns peuvent faire des revendications, mais Allah sait le mieux. Cela les concerne. Cependant, nous continuerons à présenter nos propres expériences.

Étiquettes

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire