Actualités

Message du Calife aux dirigeants du monde

Le Calife demande aux leaders mondiaux de tirer des leçons de la pandémie du Covid-19.

La Revue des Religions a l’honneur de présenter les lettres envoyées par Sa Sainteté le Calife, Hazrat Mirza Masroor Ahmad (aba), aux dirigeants du monde au cours de la pandémie du Covid-19. Dans ces messages historiques, Sa Sainteté le Calife demande à ces dirigeants de considérer comme un avertissement divin les effets dévastateurs de la pandémie et les interpelle sur la reconnaissance de notre Créateur tout en leur enjoignant de prémunir tout conflit mondial.

Sa Sainteté le Calife a envoyé le même message aux dirigeants suivants : le Président français, Son Excellence M. Emmanuel Macron, Son Excellence Xi Jinping, Président de la Chine, Son Excellence Angela Merkel, la Chancelière allemande, M. Narendra Modi, le Premier ministre de l’Inde, Son Excellence Benjamin Netanyahu, le Premier ministre d’Israël, Son Excellence Shinzo Abe, Premier ministre du Japon, Son Excellence M. Vladimir Poutine, le Président de la Fédération de Russie, M. Boris Johnson, Premier ministre du Royaume-Uni et Donald J. Trump, le président des États-Unis d’Amérique.

Nous publions l’intégralité de la lettre adressée au président français qui est similaire à celle envoyée aux autres dirigeants mentionnés ci-dessus.

Sa Sainteté a ajouté la ligne suivante dans sa lettre adressée au président Donald Trump : «… il est impératif que le chef de la nation soit un exemple pour la société. Dans l’intérêt de la paix et de l’harmonie de toute la nation, il est indispensable que le gouvernement, les autorités locales et les forces de l’ordre traitent tous leurs citoyens de manière égale, quelle que soit la couleur de leur peau ou leur appartenance ethnique. À cet égard, on s’attend à ce qu’un dirigeant d’un pays comme les États-Unis fasse montre d’une justice absolue et qu’il évite toute forme de discrimination. »


Mosquée Moubarak

Sheephatch Lane

Tilford, Surrey

GU10 2AQ

Royaume-Uni

Président de la République française

Son Excellence Emmanuel Macron

Palais de l’Elysée

55, Rue du Faubourg Saint-Honoré

75008 Paris, France

5 juin 2020

Cher monsieur le Président,

Je présente, à vous, à votre gouvernement et à votre nation, mes très sincères condoléances pour la perte d’un si grand nombre de vos concitoyens ces dernières semaines suite aux effets dévastateurs de la pandémie du COVID-19.

Cette maladie virulente a causé une angoisse et une détresse immenses aux gens de toutes les nations, qu’ils soient jeunes ou vieux, riches ou pauvres, puissants ou faibles. Le virus a amplifié la fragilité des êtres humains, rendant incertain pour nous tous notre lendemain.

Depuis quelques mois, les États du monde s’efforcent, selon leurs moyens, de contrôler l’épidémie et de l’éliminer le plus rapidement possible. Votre gouvernement a également pris des mesures pour lutter contre ce virus et pour traiter ceux souffrant de ses effets néfastes et, heureusement, les résultats des mesures préventives et des traitements semblent fonctionner et ont ralenti la propagation du coronavirus.

Néanmoins, je considère qu’il m’incombe, en tant que chef mondial de la communauté musulmane Ahmadiyya, d’attirer votre attention sur ma ferme conviction que cette pandémie doit faire réfléchir toutes les nations et leurs dirigeants. Je crois fermement que s’appuyer uniquement sur des moyens matériels pour contrer cette situation périlleuse est insuffisant. Au contraire, toutes les nations doivent se demander pourquoi et comment ce virus s’est propagé si rapidement, a causé tant de misère et a entraîné l’arrêt d’une si grande partie du monde. Il est impossible que ce virus ait eu des conséquences aussi étendues et débilitantes en raison des simples activités humaines : en tant que chef religieux et personne de foi, je crois que les tribulations des dernières semaines se sont produites selon le décret de Dieu et servent de sérieux avertissements à l’humanité pour qu’elle se réforme et renonce à toute forme d’injustice et de cruauté. Cette pandémie est un message clair adressé à l’humanité, incitant les peuples du monde à se tourner vers Dieu et à respecter Ses droits et ceux de nos semblables.

La communauté musulmane Ahmadiyya a été établie en 1889 dans le petit village indien de Qadian. Son fondateur, Hazrat Mirza Ghulam Ahmad (que la paix soit sur lui), affirme que Dieu l’a suscité comme réformateur de l’humanité afin de la ramener vers Son Créateur et l’interpeller sur le respect de ses responsabilités et devoirs mutuels.

Hazrat Mirza Ghulam Ahmad (que la paix soit sur lui) a déclaré : « La question de la foi ou de l’incrédulité d’une personne sera décidée dans l’au-delà. Ces catastrophes naturelles ou calamités ayant causé la destruction des nations passées n’étaient pas tout simplement dues à leur incrédulité : elles avaient pour cause leur arrogance, leurs transgressions et leurs cruautés. Pharaon n’a pas péri à cause de son incrédulité, mais plutôt en raison de ses injustices et de brutalités.

De plus, il ne suffit pas de prendre conscience de notre passé, mais il est essentiel d’apprendre les leçons de l’histoire. Nous ne devons pas ignorer ou considérer comme insignifiante ces catastrophes naturelles, ces calamités ou ces pandémies. Nous devrions reconnaître qu’ils sont une manifestation du Décret Divin et un avertissement pour l’humanité afin qu’elle renonce à toutes formes d’injustice et qu’elle reconnaisse Dieu comme Créateur Suprême. Afin de plaire à Dieu et de se rapprocher de Lui, il est nécessaire que l’humanité respecte Ses droits et ceux de Sa création.

Récemment, le pape François a déclaré que s’il demandait à Dieu s’Il était satisfait de la conduite de l’humanité il avait peur qu’Il n’exprime son mécontentement. En outre, le Pape François a laissé entendre que ces catastrophes naturelles étaient une réponse et une réaction aux torts et à la négligence du monde d’aujourd’hui. Je suis d’accord avec ces sentiments et j’estime qu’il est impératif que les dirigeants, les gouvernements et le public du monde prêtent une attention sérieuse à la dure réalité qui nous attend.

À la lumière des circonstances je vous présente la requête suivante en toute humilité et sincérité : quand votre gouvernement élabore et adopte des politiques pour arrêter la propagation du coronavirus, en tant que chef de votre nation, vous devriez également encourager vos concitoyens à respecter les droits des uns et des autres et d’être prêts à consentir à des sacrifices personnels pour la cause de l’humanité.

De même, votre gouvernement doit s’efforcer d’assurer la paix et la sécurité de la société, à la fois dans votre pays et à un niveau international.

Je vous demande sincèrement de respecter les exigences de la justice et de l’intégrité et de faire respecter les droits de votre propre peuple et de toutes les autres nations.

Sans nul doute, l’épidémie du COVID-19 a ébranlé l’économie mondiale en son cœur et il est évident que les semaines, les mois et les années à venir seront extrêmement périlleux et difficiles. En effet, la plupart des gens ne comprennent pas encore pleinement à quel point le monde sera précaire dans les mois à venir. L’histoire nous apprend que lorsque les gouvernements accordent priorité aux intérêts nationaux sur l’intérêt du monde, les résultats sont invariablement catastrophiques. Inévitablement des guerres économiques ou commerciales se produisent qui, à leur tour, attisent la haine et la jalousie et aboutissent finalement à une guerre ouverte et à des conflits sanglants dans lesquels des armes terribles sont utilisées, détruisant tout ce qui se trouve sur leur passage.

En toute humilité et sincérité, je vous exhorte, en tant que dirigeant de votre nation, à formuler des politiques fondées sur la justice afin de protéger le monde de la misère et de la destruction.

De tout mon cœur, j’espère et je prie pour que vous soyez attentif à mes propos sincères et que vous les preniez au sérieux. Dans l’intérêt de la paix de votre nation et du monde entier, je prie que vous jouiez votre rôle dans l’élaboration de politiques économiques et géopolitiques respectueux des droits de tous, bénéfiques à tous les peuples et favorisant leur union.

Qu’Allah le Tout-Puissant vous permette à vous ainsi qu’à tous les dirigeants mondiaux d’agir pour le bien de l’humanité et de laisser derrière nous un héritage de paix et de prospérité pour nos successeurs.

Avec mes meilleurs vœux et prières,

Cordialement,

Mirza Masroor Ahmad

Khalifatul Masih V

Chef mondiale de la Communauté Musulmane Ahmadiyya