Résumé Sermon du Vendredi

Résumé du sermon du vendredi du 2 octobre : Abou ‘Obaidah bin Jarah, illustre compagnon de Badr

La Revue des Religions vous présente un résumé du sermon du vendredi prononcé par le Calife, Hazrat Mirza Masroor Ahmad (a.b.a.), le 2 octobre : "Abou ‘Obaidah bin Jarah, illustre compagnon de Badr"

Après avoir récité TashahhudTa’awwuz et la sourate Al-Fatiha, le Calife, Hazrat Mirza Masroor Ahmad (aba) a déclaré qu’il relatera les anecdotes de la vie du compagnon Hazrat Abou ‘Obaidah bin Jarah (ra)

Hazrat Abou ‘Obaidah bin Jarah (ra)

Son nom était Amir bin Abdullah et le nom de son père Abdullah bin Jarah. Le nom de sa mère était Oumaimah bint Ghanam. Il appartenait à la famille Banu Harith bin Fihr de la tribu Quraish.

Le Calife (aba) a dit que Hazrat Abou ‘Obaidah (ra) était la neuvième personne à avoir accepté l’Islam, et faisait partie de ceux qui avaient reçu la bonne nouvelle d’être les héritiers du Paradis.

L’Amin de la Oummah musulmane

Le Calife (aba) a présenté une narration dans laquelle le Saint Prophète (saw) a déclaré que chaque nation a un Amin (mandataire) et que l’Amin de sa nation était Hazrat Abou ‘Obaidah (ra).

Le Calife (aba) a présenté une autre narration où il a été demandé à Hazrat Aisha (ra) quels compagnons étaient les plus chers au Saint Prophète (saw). Elle a répondu qu’il s’agissait de Hazrat Abou Bakr (ra), puis Hazrat Omar (ra) et troisièmement Hazrat Abou ‘Obaidah (ra).

Opposition de son père

Le Calife (aba) a relaté que Hazrat Abou ‘Obaidah (ra) avait participé à toutes les batailles aux côtés du Saint Prophète (saw). Le jour de la bataille de Badr, il combattait aux côtés des musulmans, tandis que son propre père combattait du côté des Mecquois. Son père le prenait pour cible tout au long de la bataille en raison de sa croyance en l’Unicité de Dieu, mais Hazrat Abou ‘Obaidah (ra) a fait de son mieux pour lui échapper. Ainsi, sa dévotion en l’Unicité de Dieu a triomphé, et finalement il a vaincu et tué son père au combat.

Soigner les blessures du Saint Prophète (saw)

Le Calife (aba) a raconté que pendant la bataille d’Uhud, le Saint Prophète (saw) a été attaqué à coup de pierres, ce qui lui a causé la perte de ses incisives. Les pierres l’avaient atteint avec une telle force, que les crochets de son armure s’étaient enfoncés dans son visage. Hazrat Abou Bakr (ra) raconte que lorsque le Saint Prophète (saw) a été pris pour cible, il a couru vers lui. Au même moment, il a vu une autre personne courir vers le Saint Prophète (saw) avec une telle vitesse qu’il semblait voler. En atteignant le Saint Prophète (saw), Hazrat Abou Bakr (ra) s’est rendu compte que cette personne était Hazrat Abou ‘Obaidah (ra). Hazrat Abou ‘Obaidah (ra) a saisi l’un des crochets coincés dans le visage béni du Saint Prophète (saw) avec ses dents et l’a tiré. Il a dû tirer si fort que lorsque le premier crochet est sorti, il est tombé en arrière et une de ses dents s’est cassée. Puis, quand il a sorti le deuxième crochet, une autre de ses dents s’est brisée. Le Calife (aba) a commenté que cela montre que les crochets étaient profondément enfoncés dans le visage béni du Saint Prophète (saw).

Expédition de Dhul-Qassah

Le Calife (aba) a relaté un incident d’une expédition de compagnons vers Dhul-Qassah dirigée par Hazrat Mohammad bin Maslamah (ra), qui se composait de dix compagnons. Bien qu’ils ne fussent pas partis pour la guerre, ils ont été pris pour cible par les mécréants, et tous sauf Mohammad bin Maslamah (ra) tombèrent en martyr. Lorsque le Saint Prophète (saw) apprit cela, il fit appel à Hazrat Abou ‘Obaidah (ra) pour diriger un groupement de quarante compagnons afin de demander rétribution pour cet acte grave commis contre les compagnons. Hazrat Abou ‘Obaidah (ra) a réussi cette expédition car les habitants de Dhul-Qassah s’étaient rendus,  et il est retourné à Médine avec le butin.

Expédition de Dhat-us-Salasil

Le Calife (aba) a raconté les incidents d’une autre expédition connue sous le nom de Dhat-us-Salasil (celle des chaînes). Elle porte ce nom car il est relatée que les musulmans s’étaient enchaînés pour qu’ils puissent combattre en rangs unifiés et afin que personne ne recule. Cela a eu lieu à Banu Qudah, qui était à une distance de dix jours de Médine. Le Saint Prophète (saw) a appris que les opposants étaient largement plus nombreux que les musulmans. Ainsi, le Saint Prophète (saw) a envoyé 200 musulmans sous la direction de Hazrat Abou ‘Obaidah (ra). En arrivant sur place, la question s’est posée de savoir qui dirigerait toute l’armée, car le convoi initial était dirigé par Hazrat ‘Amr bin al-‘Aas (ra). Bien que Hazrat Abou ‘Obaidah (ra) avait un grade beaucoup plus élevé, il a concédé le commandement de l’armée à Hazrat ‘Amr bin al-‘Aas (ra). Quand ils sont retournés à Médine, et que le Saint Prophète (saw) a appris au sujet de la grande démonstration d’obéissance de Hazrat Abou ‘Obaidah (ra), il a prié: « Que Dieu ait pitié d’Abou ‘Obaidah. » en raison de son obéissance.

Expédition de Seef-al-Bahr

Le Calife (aba) a relaté les anecdotes d’une autre expédition appelée Seef al-Bahr, qui a eu lieu sous le commandement de Hazrat Abou ‘Obaidah (ra). Le but de cette expédition était d’établir une forteresse pour assurer la protection d’une caravane des Qurayshites, comme elle avait eu lieu à l’époque du Traité de Hudaibiyah. Au cours de cette expédition, les compagnons ont été victimes d’une famine et il est arrivé qu’ils ne trouvaient que des feuilles à manger. Puis ils sont tombés sur ce qui est décrit comme une baleine, qui était déjà morte et s’était retrouvée sur terre ferme. Hazrat Abou ‘Obaidah (ra) a indiqué que, bien qu’elle soit déjà morte, ils devraient se nourrir de sa viande. De retour à Médine, quand cela a été mentionné au Saint Prophète (saw), il a dit qu’ils avaient eu raison de se nourrir de la viande de baleine, car Dieu avait vu leur état et leur avait envoyé de la nourriture. Le Saint Prophète (saw) a ajouté que s’il restait de la viande, elle devrait également lui être présentée.

Une prophétie accomplie

Le Calife  (aba) a relaté une autre anecdote de Hazrat Abou ‘Obaidah (ra), qui a été envoyé à Bahreïn pour percevoir la Jizyah (taxe). À son retour, le Saint Prophète (saw) a vu les compagnons sourire. Le Saint Prophète (saw) a dit qu’il craignait plus que ses compagnons, se voyant octroyer des richesses, deviennent avides en conséquence, plus que de les voir sombrer dans la pauvreté. Le Calife (aba) a commenté que c’est exactement la situation actuelle du monde musulman. Ainsi, nous devons toujours nous méfier de cela, de peur d’oublier notre foi en conséquence.

Rang distingué de Hazrat Abou ‘Obaidah (ra)

Le Calife (aba) a raconté que le nom de Hazrat Abou ‘Obaidah (ra) a été suggéré par Hazrat Abou Bakr (ra) pour être nommé comme premier Calife, avant qu’il ne soit lui-même choisi à l’unanimité. Cela montrait le rang estimé qu’avait Hazrat Abou ‘Obaidah (ra).

Le Calife (aba) a fait mention des autres expéditions et conquêtes menées par Hazrat Abou ‘Obaidah (ra) après le décès du Saint Prophète (saw).

Le Calife (aba) a déclaré qu’il continuerait à relater les anecdotes de la vie de Hazrat Abou ‘Obaidah (ra) à l’avenir.

Prière pour les Ahmadis au Pakistan

Pour finir, le Calife (aba) a exhorté tout le monde à prier particulièrement pour les Ahmadis du Pakistan, car l’opposition y est de plus en plus forte. Le Calife (aba) a dit que si ces dirigeants religieux ne cessent pas ces persécutions, alors leur destruction est certaine. Ceux qui devraient être les garants de la justice n’ont rien fait et semblent avoir peur, et se conforment à ce que veulent ces dirigeants religieux. Dans tous les cas, les Ahmadis ont toujours enduré des épreuves et continueront de le faire. Le Calife (aba) a prié pour que les Ahmadis soient préservés du mal de ces personnes et soient libérés de cette oppression et de cette persécution.

Résumé préparé par The Review of Religions, et traduit par l’équipe de La Revue des Religions.

Étiquettes